Quel est le fonctionnement de l’élection présidentielle en France ?

Vote élection présidentielle

Tous les cinq ans, les Français en âge de voter sont appelés à élire le président de la République. La désignation du chef de l’État est un rendez-vous majeur pour la démocratie. En effet, les électeurs doivent choisir qui occupera la fonction politique la plus importante du pays. Mais quelles sont les règles qui entourent le fonctionnement de l’élection présidentielle en France ?

Quel texte organise le fonctionnement de l’élection présidentielle en France ?

Les formalités relatives à l’élection du Président sont inscrites dans la Constitution du 4 octobre 1958. Ce texte a introduit le régime politique actuel de la Ve République. En tant que norme juridique suprême, toutes les lois doivent être conformes aux principes qui y sont définis. Elle détermine le rôle des institutions étatiques, encadre la séparation des pouvoirs et liste les droits fondamentaux reconnus aux citoyens.

Qui peut voter à la présidentielle ?

Selon l’article 3 de la Constitution, voici les conditions qu’il faut remplir pour exercer son droit de vote :

• être pourvu de la nationalité française ;

• avoir 18 ans révolus ;

• disposer de ses droits politiques et civiques ;

• être inscrit sur la liste électorale de la commune où est domiciliée votre entreprise ou celle dans laquelle se trouve votre résidence principale.

Si vous êtes absent le jour du vote, vous pouvez demander à un autre électeur de se déplacer à votre place dans votre bureau habituel. Dans ce cas, vous devez faire une procuration. Vous pouvez remplir le formulaire en ligne avant de vous rendre dans un commissariat de police ou une gendarmerie pour finaliser la démarche.

Quelles sont les modalités pour être candidat ?

Selon le code électoral, voici les conditions de fond à respecter pour être candidat :

• détenir la nationalité française ;

• être majeur et électeur ;

• ne pas être sous tutelle ou curatelle ;

• ne pas être déclaré inéligible par un tribunal ;

• s’être acquitté des obligations fixées par le code du service national.

De plus, tous les candidats doivent recueillir 500 parrainages de la part d’élus d’au moins 30 départements différents. Ces signatures peuvent être obtenues auprès des maires, députés, sénateurs ou conseillers régionaux et départementaux. La liste est présentée au Conseil constitutionnel pour vérification.

Les candidats à l’élection présidentielle doivent aussi fournir une déclaration de patrimoine qui sera publiée par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Depuis 2017, ils sont également tenus de transmettre une déclaration d’intérêts et d’activités au Conseil constitutionnel.

Comment se déroule la campagne électorale ?

Tous les candidats peuvent officiellement faire campagne du deuxième lundi qui précède le premier tour jusqu’à la veille du second tour pour ceux étant encore en lice. Dans les faits, de nombreux politiques font savoir qu’ils participeront à l’élection plusieurs mois à l’avance. Et rien ne les empêche de dévoiler leur programme électoral avant le début de la campagne.

Le financement de la campagne présidentielle est étroitement surveillé. Les aspirants à la présidence sont contraints de tenir un compte de campagne dont la régularité sera examinée par une commission spéciale. Des plafonds de dépenses ne doivent pas être dépassés. Les candidats qui atteignent le second tour sont cependant autorisés à dépenser plus.

Quel est le mode de scrutin ?

Le président de la République française est élu au suffrage universel direct. Cela signifie que tous les citoyens sont appelés à désigner eux-mêmes leur représentant. Celui qui recueille la majorité des suffrages exprimés devient alors le nouvel occupant du palais de l’Élysée.

Si aucune majorité absolue n’est acquise lors du premier tour de l’élection présidentielle, les électeurs sont convoqués aux urnes une seconde fois. Seuls les deux candidats ayant obtenu le plus de voix lors du précédent tour sont sélectionnés. Les résultats du scrutin sont connus après le dépouillement des bulletins qui intervient à la fermeture des bureaux de vote.

Quelle est la durée du mandat du Président ?

Suite au référendum du 24 septembre 2000, la durée du mandat est fixée à cinq ans. Avant cette date, la fonction présidentielle s’exerçait pendant sept ans. Désormais, la désignation du chef de l’État coïncide avec les élections législatives. Tous les cinq ans, les Français élisent aussi les députés de l’Assemblée nationale au scrutin majoritaire à deux tours.

Un président de la République ne peut effectuer plus de deux quinquennats successifs depuis la révision constitutionnelle de 2008. Durant son mandat, il devient chef des armées et de l’exécutif. À ce titre, il doit notamment présider le Conseil des ministres, promulguer les lois et nommer le Premier ministre.

Nos solutions pour optimiser vos événements.

CONVOQUER.

Convocation dématérialisée

ÉMARGER.

Émargement numérique

VOTER.

Vote interactif

Optimisez l’organisation de vos événements.

0 Comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *